Pour un avenir plus intelligent
Header image

Une menace: Le parc marin

Qu’est ce que c’est que cette bête ?

Le premier du genre a été créé cette année en mer d’Iroise au large du Finistère et une dizaine d’autres devrait suivre, dont le Bassin d’Arcachon.

Les associations de défense de l’environnement font pression pour la création d’un maximum de zones où les « activités humaines seront interdites. »
Par exemple: pêches professionnelle et de plaisance, circulations, mouillages et accostages sur des lieux définis, pour les plaisanciers :Banc d’Arguin, Banc du Chien, Chenal du Courbey, etc… suivant l’implication des élus locaux.

Après la menace de NATURA 2000 MER et le PARC NATUREL MARIN maintenant,que va-t-il advenir des activités de pêche, de plaisance, de tourisme, de promenade, et de l’économie du Bassin d’Arcachon toute entière ?

Laurent Germain, le représentant de l’Agence des aires marines protégées,qui a en charge les Parcs marins,nous a moyennement rassuré en déclarant :“la création d’une dizaine de parcs marins en France d’ici 2012 ne passera pas automatiquement par de nouvelles interdictions… qui ne sont toutefois pas complètement exclues”.
Les plaisanciers veillent donc à ne pas être “noyés” sous un empilement de textes que peut générer le parc,mais aussi les zones Natura 2000.
Laurent Germain rappelle tout de même que le comité de gestion du parc donne son avis, mais, c’est l’État qui décide en dernier ressort pour réglementer.
Les plaisanciers sont échaudés par l’exemple du parc marin d’Iroise : un seul des leurs est admis à siéger au sein du comité de gestion de  cinquante membres, dont une douzaine de pêcheurs professionnels.

Tous ceux présents dans ces comités sont considérés comme non sachants et leur avis compte peu. (Voir comment les zones Natura 2000 ont été imposées aux habitants).

J’aime Pyla est favorable à la protection du bassin, mais pas au détriment des activités humaines… Le tout est de définir où placer le curseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

no

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer