Pour un avenir plus intelligent
Header image

Pyla-sur-Mer, son ciel pur, ses pins et ses poids lourds !!!

Des habitants de Pyla-sur-mer et d’Arcachon se sont rassemblés dans le collectif Défense Abatilles-Pyla afin de défendre leurs quartiers. Ils sont excédés par la circulation sans cesse en augmentation des poids lourds de 40 tonnes sur les départementales D217E1 et D218 c’est à dire les boulevards d’Arcachon, de La Teste, de la Côte d’Argent et l’avenue Théophile Gautier.

Quinze à vingt camions passent chaque jour sur ces routes en direction des Abatilles où la Société des Eaux Minérales d’Arcachon (SEMA) puise et embouteille son eau minérale et son eau de source. Les 2 lignes d’embouteillage actuelles de la SEMA produisent 21000 + 4000 bouteilles/h soit 25000 bouteilles/h à évacuer!

La première nuisance ressentie par tous est l’insécurité routière. Ces routes sont trop étroites pour ce gabarit de camion. Leur longueur de 18,75 mètres ne leur permet pas de monter et descendre la côte du golf sans franchir à plusieurs reprises la ligne médiane continue. Ce sont nous, les automobilistes, qui devons serrer sur le bas côté ou contre les bordures ! De nombreux incidents, crevaisons, arrachages de rétroviseurs, ont eu lieu.

Franchissement de la ligne blanche continue

photor3378

Il y a aussi le danger sanitaire dû à la pollution de l’air par les gaz d’échappements des moteurs diesel, les nuisances causées par le bruit, les dégradations diverses et accélérées de la chaussée. Plus grave encore, certains membres du collectif ont constaté des fissures sur leurs maisons à cause des vibrations.

Les voisins immédiats du site de l’usine doivent supporter en plus le bruit incessant des transpalettes et le stationnement des camions sur le boulevard de la Côte d’Argent devant l’entrée de l’usine.

Un arrêté municipal interdit le stationnement des poids lourds boulevard de la Côte d’Argent !

22

Il y a sur le site des Abatilles deux forages : le premier de 1925 est celui de l’eau minérale, l’autre de 2009, est celui de l’eau « Source des Pins ». En 2012 la production de l’eau de source était le triple de celle d’eau minérale.

La brasserie Mira puise, pour brasser sa bière et sa limonade, une eau de qualité comparable à celle de la « Source des Pins » depuis la zone d’activité de La Teste. D’où l’idée du collectif : installer le forage de la « Source des Pins » dans la zone d’activités de La Teste et y aménager une chaine d’embouteillage.

Ce projet permettrait d’éliminer deux tiers des semi-remorques sur les D217E1 et D218, nos quartiers résidentiels tendraient à retrouver leur vraie nature. Ce n’est malheureusement pas le projet de la SEMA qui, au contraire, va augmenter sa production en remplaçant sa ligne de 4000 bouteilles/h par une ligne de 10200 bouteilles/h dans un hangar jouxtant la forêt des Abatilles.

À cause de cette modification de l’installation et de l’injection plastique des bouteilles, une demande d’enregistrement est faite en ce moment par la SEMA pour une installation classée pour l’environnement (ICPE). Les onze documents qui composent leur dossier sont téléchargeables sur le site de la préfecture :

http://www.gironde.gouv.fr/Publications/Publications-legales/Enquetes-publiques-consultations-du-public-et-declarations-d-intention/Enquetes-publiques-et-consultations-du-public-de-l-annee-2018/Societe-des-eaux-minerales-d-Arcachon-SEMA

La procédure d’enregistrement comprend une consultation du public et un avis du conseil municipal d’Arcachon.

La consultation du public se déroule jusqu’au 31 juillet, les observations de chacun sont à envoyer par mail à ddtm-spe1@gironde.gouv.fr.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

no

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer